Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le jour de carence est de retour pour les fonctionnaires





Le 6 Juillet 2017, par

Les fonctionnaires ne seront pas payés durant le premier jour d’un arrêt maladie. Le fameux jour de carence sera rétabli l’année prochaine, a annoncé Gérald Darmanin.


Le ministre de l’Action et des Comptes publics a annoncé cette mesure à l’occasion des États généraux des comptes de la nation, à Bercy. Le rétablissement du jour de carence sera inscrit dans le projet de loi de finances pour 2018. Cette mesure ne surprendra personne, puisqu’il s’agissait d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, qui avait été mise en place par Nicolas Sarkozy entre 2012 et 2014, puis supprimé par François Hollande.

Il s’agissait à l’époque de lutter contre l’absentéisme des fonctionnaires, et à réduire les inégalités avec le secteur privé — là où les carences sont généralement de trois jours. Le dispositif avait été retoqué par l’exécutif qui avait suivi, jugeant la mesure « inutile et injuste ». Elle est donc de retour avec le gouvernement d’Edouard Philippe. Avec des arguments qui rappellent ceux de Nicolas Sarkozy : le jour de carence « permet de lutter contre le micro-absentéisme qui désorganise les services, alourdit la charge de travail des collègues en poste et coûte environ 170 millions d'euros par an », a rappelé le ministre.

Dans le secteur privé, la Sécurité sociale ne verse des indemnités qu’à partir du quatrième jour dans le secteur privé. Mais il arrive assez fréquemment que dans l’intervalle, l’employeur prenne la relève et compense la perte de salaire. Rien de tout cela dans le secteur public. Gérald Darmanin a tout de même indiqué qu’un accompagnement sera mis en place pour suivre les salariés en difficulté.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook