Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le ministère des Finances revoit la croissance à la baisse





Le 18 Novembre 2016, par

Le gouvernement a revu sa prévision de croissance. Dans le projet de loi de finances rectificative (PLFR), le ministère des Finances prévoit désormais une croissance du PIB de 1,4% pour 2016, soit 0,1 point de moins que la précédente estimation.


Cette prévision en baisse ne remet cependant pas en cause l’objectif des 3,3% de déficit public pour cette année, assure-t-on du côté de Bercy. Les recettes fiscales sont au niveau des estimations. Quant à l’estimation de croissance, ce léger repli s’explique notamment par les « chocs exceptionnels et temporaires » du printemps (mouvement social contre la loi Travail) et de cet été, en particulier l’attentat à Nice du 14 juillet.

Ces aléas ont eu un impact sur la croissance au second trimestre, durant lequel elle a accusé un recul de 0,1%, puis au troisième trimestre où il a fallu se contenter d’une faible progression de 0,2%. La dynamique reste bonne malgré tout, veut croire le ministère des Finances, où l’on se veut optimiste… Car tout le monde ne voit pas la France à ce niveau.

C’est le cas pour le FMI, pour la Commission européenne ou encore l’OCDE, qui planchent tous sur une hypothèse de croissance à 1,3%… Toutefois, le Haut conseil des finances publiques (HCFP), qui est indépendant, estime que l’objectif à 1,4% est réalisable, tout comme les 3,3% de déficit public.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook