Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le mouvement en Guyane coûte cher à Arianespace





Le 22 Avril 2017, par

Le mouvement social qui paralysait la Guyane depuis un mois a pris fin ce vendredi 21 avril, à deux jours du premier tour de l’élection présidentielle. Une sortie de crise qui tombe donc au dernier moment, et qui laisse des traces.


Les nombreux blocages partout dans le département d’outre-mer ont fait perdre de l’argent aux entreprises locales, ainsi qu’à la plus importante d’entre elles : Arianespace. L’impact du mouvement a évidemment été important pour les lancements de satellites. La facture finale est élevée, a déclaré Stéphane Israël, le PDG de l’entreprise, au micro de France Inter : « cela a pu coûter jusqu'à 500.000 euros par jour à Arianespace et à l'ensemble des partenaires à la base ».

En tout, la crise en Guyane a représenté un coût d’une dizaine de millions d’euros pour Arianespace. Ce d’autant que le site de lancement des fusées était toujours bloqué ce samedi 22 avril. Il importe donc de reprendre le travail « dès lundi », plaide-t-il. Cela devrait être le cas puisque « tous ont signé, donc les choses vont rentrer dans l'ordre ». À Kourou, le lanceur de satellites emploie 1 700 personnes ; l’activité spatiale du département génère 9 000 emplois.

Stéphane Israël a tenu aussi à rassurer les clients d’Arianespace : l’objectif des 12 lancement pour cette année est maintenu. Mais il faut rattraper rapidement le retard accumulé. À l’origine, aucun lancement n’avait été prévu pour les mois de mai et de juin : voilà qui dégage des opportunités pour multiplier les lancements. « Nous allons pouvoir replanifier les trois lancements qui ont été décalés puis faire le suivant à la date qui était prévue », indique-t-il.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : guyane

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook