Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Lenovo rachète l'activité serveurs d'IBM





Le 23 Janvier 2014, par

Le constructeur chinois Lenovo continue de faire ses emplettes chez IBM. En 2005, il s'était déjà offert la gamme ThinkPad, des ordinateurs portables que le fabricant a su faire fructifier : ils sont aujourd'hui parmi ce qui se fait de mieux dans le domaine.


Moins visible mais tout aussi profitable, le marché des serveurs destinés aux entreprises est un secteur dans lequel Lenovo veut investir - et puisque les portables lui ont si bien réussi, le constructeur a racheté la division serveurs d'entrée de gamme de l'américain. La transaction s'élève à 2,3 milliards de dollars, dont 2,07 en cash et le reste en actions.
 
Ces serveurs, qui fonctionnent avec des processeurs de PC classiques, ne sont pas suffisamment rentables pour IBM, même si les analystes estiment ce marché à 2,5 milliards de dollars. Le rachat par Lenovo participe d'un mouvement global pour IBM, dont les résultats annuels ont été en demi-teinte pour 2013. Le bénéfice net a reculé de 1% (16,5 milliards de dollars), tandis que le chiffre d'affaires, établi à 99,8 milliards de dollars, a flanché de 5%. Les services ont permis à IBM de relever la tête (+2%), et c'est dans ce domaine que le groupe veut poursuivre ses efforts.
 
Pour remonter la pente, IBM a décidé de céder des activités, en particulier la division gérant les serveurs. En 2013, les revenus de cette branche ont brutalement plongé de 18,7% (et de 26,1% au seul quatrième trimestre). À l'époque de la révélation de ces résultats catastrophiques, la rumeur voulait que Lenovo avait déjà entrepris les négociations pour l'acquisition de la division.
 
Ça n'est pas la première tentative du groupe chinois pour acquérir les serveurs d'IBM. L'an dernier, Lenovo avait frappé à la porte du géant américain, sans succès : les 2,5 milliards de dollars avaient été jugés insuffisants. Cette fois-ci sera la bonne… pour un peu moins cher.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook