Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Français adeptes du financement participatif





Le 19 Février 2014, par

Le crowdfunding, alias financement participatif, permet aux internautes d'investir dans des projets innovants (gadgets électroniques, technologies) ou créatifs (films, bande-dessinées, jeux vidéo…) Les Français s'intéressent à cette forme originale d'investissement.


En 2013, les Français ont investi 78,3 millions d'euros dans ces projets, d'après le décompte du cabinet CompinnoV. C'est trois fois plus qu'en 2012 (27 millions) ! En France, 331 000 personnes ont mis la main à la poche pour soutenir 11 300 initiatives présentées sur des plateformes de crowdfunding. Le financement participatif est partagé entre plusieurs catégories : il est possible de prêter de l'argent (48 millions d'euros), d'en donner (20 millions) ou de le placer dans des investissements au capital (10 millions).
 
44% des investissements ont été réalisés pour financer des entreprises. Les projets d'ordre associatif, l'édition et le journalisme complètent le classement des domaines de prédilection pour les contributeurs. En revanche, les technologies et la science, qui sont pourtant parmi les projets les plus « vendeurs », ne comptent que pour 1% des financements.
 
Les Français sont donc largement ouverts au financement direct de l'innovation et des projets, un engouement que le gouvernement compte bien accompagner avec de nouvelles mesures. Il sera ainsi possible de prêter ou de donner jusqu'à 1 000 euros par projet, tandis qu'une entreprise aura l'opportunité de faire financer un projet à hauteur d'un million d'euro. 
 
Fleur Pellerin, ministre des PME et de l'Economie numérique, organisera dans six mois une rencontre avec les principaux acteurs du secteur du crowdfunding afin de faire le point et évaluer l'impact des nouvelles mesures. Celles-ci doivent participer à la création de la « start-up République » que les autorités appellent de leurs voeux.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook