Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les ruptures conventionnelles prisées dans les entreprises





Le 26 Août 2016, par

Le système des ruptures conventionnelles connait un véritable succès auprès des employeurs et des salariés. Le principe, mis en place en 2008 par le gouvernement Fillon, permet à l’employé de quitter l’entreprise tout en touchant des indemnités de l’assurance chômage.


L’an dernier, d’après les chiffres du ministère du Travail, 358 244 ruptures conventionnelles ont été homologuées. C’est 25 000 de plus qu’en 2014 pour ce système dont le succès ne se dément pas depuis le début. En 2009, on comptait ainsi une moyenne de 15 900 ruptures mensuelles, contre 29 854 par mois l’an dernier.

Dans le détail, c’est en juillet 2015 que le nombre de ruptures conventionnelles a été le plus élevé avec 35 849 homologations. En décembre, le chiffre était de 35 599 ruptures. En 2014, la nouvelle convention d’assurance chômage modifiait le nombre de jours que doit attendre les salariés touchant d’importantes indemnités : de 75 jours, on passait à 180 jours. Mais cela n’a pas atténué l’usage du système.

Certains syndicats voient dans ces ruptures conventionnelles une sorte de « préretraite » déguisée. FO notamment réclame la mise en place d’une taxe pour les entreprises qui s’en serviraient pour licencier des seniors.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook