Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les salariés de La Redoute descendent dans les rues de Lille





Le 7 Novembre 2013, par

Ils seront nombreux ce jeudi à manifester à Lille contre la suppression d'au moins 700 postes sur les 3 300 que compte La Redoute à l'heure où Kering cherche à se séparer de l'enseigne de vente à distance pour se recentrer sur le luxe et le style.


Les salariés de La Redoute manifestent aujourd'hui à Lille pour protester contre la suppression de 700 postes au sein de l'entreprise.
Les salariés de La Redoute manifestent aujourd'hui à Lille pour protester contre la suppression de 700 postes au sein de l'entreprise.
Ce sera la seconde manifestation organisée pour protester contre les suppressions de postes à La Redoute, qui devraient normalement faire suite à la cession de l'entreprise par Kering. 500 salariés du groupe avaient déjà manifesté le 22 octobre dernier, à Roubaix, pour demander des garanties sur l'emploi.

Cette seconde manifestation vient juste après les déclarations du directeur financier de Kering, le 29 octobre dernier, qui avait confirmé les craintes des syndicats d'un plan social portant sur 700 emplois au sein de La Redoute, dans le cadre de la cession par Kering. "On est dans une logique d'actions à répétition et en fonction des évènements et de la mobilisation, il y aura peut être une accélération du processus" a notamment déclaré Fabrice Peeters, délégué syndical CGT.

Ce dernier a également ajouté ne pas croire aux chiffres présentés par Kering, et à la gravité de la situation. "On nous montre un bilan négatif, mais on pense que le bilan n'est pas si négatif que cela. Le groupe Kering a fait 1,3 milliard d'euros de bénéfices pour l'année 2012 !" a-t-il déclaré.

Pour les syndicats, c'est très clair. Kering veut se débarrasser de La Redoute. "Quand on est prêt à donner une boîte comme La Redoute pour un euro symbolique, et en plus à donner de l'argent à l'éventuel repreneur, c'est que vraiment on veut s'en débarrasser !" a martelé Fabrice Peeters.

Une déclaration qui va dans le sens de celle de Martine Aubry, la maire de Lille, qui doit notamment rencontrer, avec d'autres élus, le 12 novembre prochain, François-Henri Pinault, le PDG de Kering. "Ce n'est pas parce que la Redoute perd de l'argent, parce qu'on ne l'a pas modernisée, qu'on peut s'en débarrasser comme cela avec des centaines de licenciements, surtout quand on est un groupe qui gagne autant d'argent" avait déclaré l'élue socialiste qui juge "irresponsable" cette cession du leader de la vente par distance, par son actionnaire principal.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook