Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les tarifs réglementés du gaz vont baisser en mai





Le 20 Avril 2017, par

Bonne nouvelle pour les consommateurs : leur facture de gaz va baisser en mai. Ce sera un soulagement après deux hausses, assez importantes, qui ont eu lieu en janvier et en mars.


Le début de l’année a été difficile pour le portefeuille des consommateurs du gaz. En janvier, puis en mars, ils ont dû faire face à des hausses importantes des tarifs : respectivement +2,3% et +2,6%. Les 5,8 millions de consommateurs qui se chauffent ou cuisinent avec le gaz en tarif réglementé auront finalement droit à un sursis pour le mois de mai, avec une baisse conséquente de 3,3%.

Un recul qui s’ajoute aux petites baisses enregistrées durant les mois de février et d’avril, durant lesquels les factures avaient enregistré des diminutions de 0,6% et 0,7%. La baisse programmée par Engie en mai devrait recevoir l’aval de la Commission de régulation de l’énergie ; des variations sont à attendre entre les foyers qui utilisent le gaz pour cuisiner, pour chauffer, ou les deux.

Depuis plus de quatre ans, les tarifs réglementés du gaz sont modifiés chaque mois, alors que l’évolution était trimestrielle auparavant. Il s’agit de prendre en compte les variations du prix du pétrole, sur lequel le gaz est indexé en partie, et surtout pour éviter aux pouvoirs publics les habituels psychodrames sur les hausses des prix.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gaz

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook