Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Microsoft investit en France





Le 9 Novembre 2015, par

La France a bonne presse auprès des industriels de l'industrie de l'informatique. Dernier exemple en date, celui de Microsoft venu montrer patte blanche à l'Élysée avec le carnet de chèques sous le bras.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Pour la première fois depuis sa nomination à la tête de Microsoft, Satya Padella est venu rendre visite à François Hollande à l'Élysée. Le Président de la République et le grand patron ont convenu de plusieurs investissements, pour un montant total de 83 millions d'euros.

Le géant de l'édition logicielle va donner un coup de main à plusieurs dizaines d'accélérateurs français, ces pépinières qui hébergent de jeunes  entreprises en devenir. Microsoft va investir 70 millions d'euros, notamment en technologies « cloud », ainsi qu'en solutions « big data » ; ces deux secteurs, très liés l'un à l'autre, sont le nouvel alpha et omega de l'industrie des nouvelles technologies.

Par ailleurs, l'entreprise basée à Redmond va également injecter 13 millions d'euros dans l'Éducation nationale, dans le cadre de l'aide au déploiement des solutions numériques pour les écoles. En plus des solutions purement matérielles, Microsoft pourrait proposer d'utiliser le jeu Minecraft pour aider les écoliers à apprendre le code ! Le jeu vidéo mène à tout.

La visite de Satya Nadella s'inscrit dans une tendance lourde auprès des grands patrons de la Silicon Valley. SAP et Cisco ont aussi leurs entrées à l'Élysée : ces deux grands groupes ont promis un investissement de 300 millions d'euros pour les start-ups françaises.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : microsoft


1.Posté par poc le 13/11/2015 04:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Satya Padella ? Vous êtes vraiment sûrs du nom ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook