Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouveau bras de fer entre la Grèce et ses créanciers





Le 12 Février 2017, par

La Grèce est-elle de nouveau au bord du gouffre ? Un bras de fer a actuellement lieu entre Athènes et ses créanciers du FMI et de l'Union européenne : l'enjeu est le versement d'une nouvelle tranche d'aide internationale, et le remboursement de 7,2 milliards d'euros d'ici le mois de juillet.


Alexis Tsipras, le Premier ministre grec, a mis les points sur les i alors que les négociations ont débuté. Pas question, pour le pays, d'accepter des exigences « illogiques » de la part de ses créanciers. La Grèce est sous la loupe des experts de l'UE et du FMI pour évaluer les réformes mises en place ces derniers mois. « Nous sommes prêts à discuter de tout dans le cadre de l'accord (de sauvetage) et dans la limite du raisonnable, mais pas de choses au-delà du cadre de l'accord ni au-delà de la raison », a déclaré Tsipras.

Le dirigeant pointe du doigt le comportement « lâche » du FMI qui voudrait imposer des exigences « absurdes, imaginaires, irréelles, peu importe, tant qu'elles permettent de faire croire que la Grèce est responsable de la décision déjà prise par le Fonds de ne pas financer le troisième plan d'aide à la Grèce ». Le FMI ne participe pas au financement du nouveau plan d'aide.

En attendant, les créanciers du pays veulent qu'Athènes mette en place de nouvelles réformes afin d'élargir l'assiette fiscale et de réduire le coût du système de retraites. La Grèce a procédé à onze révisions des pensions depuis 2010, et le gouvernement n'a aucune intention de retoucher une fois de plus à la baisse les retraites. Alexis Tsipras demande à toutes les parties de se montrer « plus prudentes » envers un pays « pillé » et un peuple « qui a fait 
et continue de faire tant de sacrifices au nom de l'Europe ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : grèce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising





















Rss
Twitter
Facebook