Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Numericable, SFR, Airbus Helicopters et d'autres sont de mauvais payeurs





Le 22 Novembre 2015, par

Les délais de paiement et au-delà, les retards de paiement que les entreprises subissent de la part de leurs clients peuvent être source de sérieux problèmes de trésorerie — pour certaines, ces délais peuvent même provoquer la mort de l'entreprise.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
La palme des plus mauvais payeurs revient cette année à Numericable et à SFR, deux sociétés détenues par Patrick Drahi et qui ont été au cœur de l'actualité ces derniers mois. Les deux sociétés ont été condamnées à verser une amende de 375 000 euros chacune pour « des retards significatifs et répétés dans le paiement des factures de ses fournisseurs », explique la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), dont la mission est de faire respecter les règles sur ces délais.

Rappelons que depuis 2009, les délais de paiement sont d'un maximum de 60 jours à réception de la facture, ou 45 jours fin de mois. Des délais déjà longs pour des prestataires qui doivent assurer une trésorerie suffisante pour tenir le coup durant tout ce temps, et encore plus quand les entreprises clientes prennent leur temps pour verser ce qui est dû.

Parmi les cibles de la DGCCRF, on trouve aussi Airbus Helicopters, qui a écopé d'une amende de 375 000 euros. La société a décidé de faire appel de cette décision, la contestant « fermement » tandis que la publication de ce rapport « porte atteinte » à son image. L'entreprise explique que l'amende est « totalement disproportionné au regard des faits relevés lors de l'enquête ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : facture

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook