Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Orange, Bouygues : la fin des négociations





Le 3 Avril 2016, par

Il n'y aura pas de consolidation du marché français de la téléphonie mobile. Du moins, pas tout de suite. Orange et Bouygues Telecom ont acte, ce vendredi 1er avril, l'échec des négociations qui duraient depuis trois mois.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ces discussions devaient prendre fin le 31 mars, mais elles ont duré une journée de plus… qui n'a servi à rien. Malgré les efforts de Stéphane Richard, le PDG d'Orange, l'échafaudage complexe qui aurait supprimé Bouygues Telecom du marché a rencontré un écueil de taille : l'État.

L'État possède en effet 23% du capital d'Orange, et il voyait d'un mauvais œil l'arrivée d'un nouvel actionnaire puissant dans le capital du premier opérateur français (Bouygues en aurait détenu 12%). Les exigences posées par Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, pour accepter une opération à 10 milliards d'euros étaient intenables pour Bouygues : interdiction de monter au capital d'Orange pendant 7 ans, pas de droits de vote double durant dix ans.

De plus, les deux autres opérateurs concurrents ont posé leurs conditions. Free et SFR se seraient partagés les réseaux, les boutiques et les clients de Bouygues Telecom contre de confortables chèques (2,5 milliards pour Free, 3,5 milliards pour SFR). Mais Xavier Niel, patron de Free, a posé d'ultimes exigences comme la possibilité d'exploiter le réseau d'Orange jusqu'en 2021. Les conseils d'administration, réunies vendredi soir, n'avaient plus d'autres choix que d'abandonner les discussions. Jusqu'à la prochaine fois ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : téléphonie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook