Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pixmania en procédure de sauvegarde





Le 27 Octobre 2015, par

Les temps sont durs pour Pixmania, l'enseigne bien connue qui depuis 2000, vend en ligne des produits électroniques et de biens culturels. L'entreprise a été placé ce mardi 27 octobre en procédure de sauvegarde pour six mois.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Cette procédure, actée par le tribunal de commerce de Nanterre, donne du temps à la société en difficulté pour trouver des repreneurs ou pour se restructurer, à l'abri des créanciers. Pixmania emploie 430 personnes, dont 320 en France.

Le groupe, lancé sous le nom Fotovista, vendait des tirages photo ; sous le nom Pixmania, il a élargi son offre aux produits électroniques. Son catalogue s'est élargi petit à petit pour ressembler à celui d'Amazon — c'est bien là son problème : il est bien difficile de concurrencer des poids lourd comme l'ogre américain ou des enseignes spécialisées connues comme la Fnac ou Darty.

Le chiffre d'affaires de Pixmania a plongé : l'an dernier, il était de 295 millions d'euros, contre 806 millions quatre ans plus tôt. Malgré les efforts, l'entreprise est toujours déficitaire. Ces difficultés vont pousser la société à changer son modèle économique pour devenir une place de marché permettant aux vendeurs tiers de commercer avec les clients. Une activité qui est aussi celle d'Amazon.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : pixmania

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook