Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour éviter la déflation, la BCE devrait verser l’argent directement aux ménages





Le 20 Janvier 2015, par

Faire marcher la planche à billets pour éviter que la zone euro ne tombe définitivement en déflation. Cette idée un peu étonnante a germé dans la tête d’économistes anglo-saxons. Explication.


@Shutter
@Shutter

La zone euro est en déflation. C’est officiel. Cela veut dire qu’à partir de maintenant, les prix en Europe cessent de grimper, une bonne chose diront certains. Sauf que sur le long terme, une telle situation n’est pas tenable. En effet, des prix qui n’augmentent pas occasionnent sur la durée une réelle et profonde baisse de la croissance. Ce qui se traduit notamment sur les salaires, qui ne risquent ainsi pas d’augmenter. Tout de suite, la situation paraît moins sympathique.

 

Pour y remédier, certains économistes britanniques ont eu une idée assez étonnante, et qui semblait depuis longtemps vouée aux gémonies : faire fonctionner la planche à billets. En clair, alimenter le marché de liquidités, donc de billets, afin de relancer la consommation, et ainsi pouvoir rehausser les prix. Ce qui se traduirait simplement par un versement à chaque ménage européen, d’une certaine somme d’argent. 

 

En clair, ces économistes estiment que cette technique fonctionnerait si l’on versait à chaque ménage 3 000 euros ! Une jolie somme, surtout au regard des conditions économiques actuelles. Certains d’entre vous qui se rappellent de leurs cours d’économie réaliseront que cette technique, ou plutôt cette doctrine, est appelée keynésianisme, du nom de son inventeur, l’économiste Keynes. 

 

Le problème de cette doctrine économique, qui n’a toujours pas été résolu à l’heure actuelle, c’est qu’elle fait chuter largement la monnaie sur les marchés. En clair, l’euro, qui ne vaut déjà plus grand chose par rapport au dollar, pourrait ne plus rien valoir du tout…



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook