Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour financer l’innovation l’État va vendre des actifs





Le 6 Juillet 2017, par

Parmi les projets d’Emmanuel Macron annoncés lors de la campagne présidentielle il y avait un fonds d’investissement pour relancer l’innovation en France. Un fonds qui devait être doté d’une enveloppe de 10 milliards d’euros et qui dès le départ devait être financé par des cessions d’actifs de l’État. Mais les finances publiques sont en moins bonne santé que prévu…


cc/pixabay
cc/pixabay
Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a annoncé sur BFM TV mercredi 5 juillet 2017 au matin son intention de procéder à de grosses cessions d’actifs de l’État. Un projet qui vise à financer le fonds d’investissement dans l’innovation prévu par le gouvernement pour soutenir la croissance de la France dans une économie de plus en plus tournée vers le numérique.

Les cessions d’actifs deviennent encore plus importantes du fait du fort risque de dérapage du déficit public prévu pour 2017 et craint par le gouvernement. La Cour des Comptes a confirmé que ce risque était bien réel ce qui a également poussé le gouvernement à repousser des réformes comme la baisse des impôts.

L’État dispose de 997,9 milliards d’euros d’actifs ce qui fait que les 10 milliards prévus ne devraient peser que très peu. Bruno Le Maire n’a toutefois pas dévoilé ce qui sera ciblé en premier : le gouvernement va-t-il vendre des infrastructures ou pense-t-il plutôt à céder des actions dans des entreprises non-stratégiques comme Orange ou encore Air France ?

Le ministre de l’Economie semble plutôt enclin à céder des parts dans des entreprises. Elles représentent 262,7 milliards d’euros sur le total des actifs de l’État et plus de la moitié, 137,5 milliards, correspondent à des entreprises contrôlées par l’État.

« J'assume d'annoncer d'ici quelques mois des cessions d'actifs importantes dans les entreprises publiques, qui permettront au contribuable de savoir que son argent est placé pour le futur et non pas pour le passé » a déclaré le ministre sur BFM TV.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook