Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour relancer le prix du pétrole les pays non-Opep doivent agir





Le 23 Mars 2015, par

Les compagnies pétrolières du monde entier sont en pleine souffrance : le baril de pétrole a vu son cours s'effondrer de plus de 60% en quelques mois entre fin 2014 et début 2015 et certaines ont déjà annoncé des plans de licenciement massifs et même des faillites. Alors pour endiguer le phénomène les compagnies pétrolières veulent agir. Mais pour les pays de l'Opep, ce n'est pas à eux de le faire.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, a appelé les pays non-membres de cartel du pétrole à faire le nécessaire pour que le prix du brut remonte. Notamment en réduisant la production journalière qui influence grandement le prix sur la marché. Une mesure que les pays membres de l'Opep ne veut pas prendre, tout du moins pas seule.

Car l'Opep, malgré sa puissance, ne représente que 30% de la production mondiale de pétrole. Les pétroliers des pays non-membres, qui représentent les 70% de la production mondiale restante, ne sont pas tenus de respecter les décisions de l'organisation. La réduction de la production par l'Opep seule n'aurait donc pas l'impact espéré par l'ensemble des industriels du secteur.

D'autant plus que l'Arabie Saoudite a augmenté sa production : 10 millions de barils par jour contre 9,85 millions en février 2015. De quoi confirmer que l'Opep ne prendra pas la responsabilité d'une réduction de la quantité de pétrole qu'elle met sur les marchés.

Mais la situation semble bloquée. Selon Ali al-Nouaïmi, "aujourd'hui, la situation est difficile. Nous avons essayé, nous avons rencontrés [les pays non-membres], mais nous n'avons pas réussi car ils ont insisté pour que l'Opep prenne la responsabilité toute seule" a-t-il déclaré à l'agence de presse officielle Spa.

"Tout le monde doit contribuer si nous voulons améliorer les prix car c'est dans l'intérêt de tous" estime le ministre saoudien.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook