Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Projet hybride C1 de Lit Motors : de quoi réconcilier automobilistes et motards ?





Le 7 Juillet 2014, par

Les tentatives d’hybridation entre la moto et la voiture n’ont pas vraiment donné satisfaction jusqu'à maintenant. Avec le souhait de combiner les avantages des deux, le résultat a souvent été une combinaison des inconvénients : expositions aux éléments, encombrements, prix élevé… Le marché automobile attend depuis longtemps l’émergence d’une nouvelle classe de véhicules. Le concept C1 de Lit Motors pourrait être une des réponses, pour autant que le produit tienne ses promesses.


Le prototype C1 de Lit Motors avec au volant-guidon  le fondateur de la société Danny Kim (crédit : Lit Motors)
Le prototype C1 de Lit Motors avec au volant-guidon le fondateur de la société Danny Kim (crédit : Lit Motors)
La société Lit Motors a été fondée en février 2010 par Danny Kim à San Francisco, en Californie. Après avoir travaillé pour Land Rover sur l’optimisation des caractéristiques des Defenders, lui vient l’idée d’un véhicule léger, protégé des intempéries et maniable. L’idée du Concept C1 venait de naître. En l’espace de quatre ans, cinq prototypes seront construits, le dernier étant un modèle fonctionnel à échelle 1.

Après avoir rencontré nombre d’investisseurs potentiels lors de divers salons consacrés à l’innovation ou à l’automobile, avec des fortunes diverses, l’équipe de Lit Motors s’attend finalement à lancer la production de série de son projet fin 2014. Pour ses concepteurs, le projet C1 (dont le nom reste provisoire car susceptible d’être confondu avec le scooter C1 de BMW, la C1 de Citroën ou la plus ancienne Chevrolet-Corvette C1) combine les performances et l’efficacité d’une moto avec le confort et la sécurité d’une voiture. Le « concept-moto/car » C1 se présente comme une moto allongée et dotée d’une carrosserie. Principale innovation et avantage de cette formule, la moto est automatiquement équilibrée par gyroscopes : sous le siège conducteur sont installés deux volants d'inertie tournant à 10 000 tours par minute. De fait il n’est plus nécessaire de poser le pied par terre pour stabiliser le véhicule, en permanence droit sur deux roues, même en cas de collision, selon le concepteur.

Le C1 a un poids à vide de 360 kg, pour 2,8 mètres de long, 1,4 mètres de hauteur, et 1 mètres de large. Le C-1 aura un châssis en acier sur lequel sera greffé une monocoque composite avec portes renforcées, ceintures de sécurité et airbags multiples. Entièrement carrossé, il protège le conducteur et le passager contre les éléments et fournit la sécurité de la voiture avec une interface de conduite intuitive. La zone arrière est assez grande pour accueillir un passager, ou autant de marchandises en volume. Le C-1 est à considéré comme une moto, permettant au conducteur de circuler facilement entre les voies et de se glisser dans la circulation ou sur des places de parking étroites, même si son empattement plus long qu’une moto traditionnelle doit tout de même grever un peu la maniabilité.

Autre particularité, le C-1 est 100 % électrique, avec une vitesse de pointe de 160 km/h environ pour à peu près 320 kilomètres d’autonomie, soit une très bonne autonomie par rapport aux standards en vigueur parmi les motos. Le couple élevé des moteurs installés directement au niveau des moyeux permet le 0 à 100 km/h en six secondes. Les batteries phosphate de fer et lithium de 8 kWh se rechargent à 80 % en quatre à six heures sur prises conventionnelles de 220V, et en une demi-heure à une station de charge rapide à 400-500V.

Restent encore les questions de l’industrialisation du véhicule, des réseaux de distributeurs, de la fourniture de pièces détachées, des réparateurs agréés… Autant de défis que la marque entend relever rapidement, étant donné que des précommandes ont déjà été passées (dont un tiers en dehors des États-Unis), au prix de 16 000 euros environ l’unité. Compte tenu du bonus sur les véhicules électriques, le véhicule pourrait d’ailleurs être encore moins cher dans l’Hexagone.

Crédit : Lit Motors
Crédit : Lit Motors


Grégoire Moreau
Journaliste et blogueur, je me suis fait avec le temps une spécialité des questions techniques et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Direction générale | Politiques économiques | Industries et techniques







Master Class














Rss
Twitter
Facebook