Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Radars : 789 millions d'euros en 2015, un record





Le 26 Mai 2016, par

Installés sur les routes de France en 2003, le premier ayant été inauguré par Nicolas Sarkozy alors ministre de l'Intérieur, les radars ne cessent de rapporter gros à l'Etat. En 2015 la somme d'argent collectée par les amendes données aux automobilistes roulant trop vite qui ont été flashés par les radars a atteint un record historique selon un rapport de la Cour des Comptes que BFMTV a pu consulter.


Au total, en France, 4 200 radars fixes sont répartis sur tout le territoire, auxquels s'ajoutent les radars mobiles et les nouveaux radars embarqués de la police et la gendarmerie. Mais le rapport de la Cour des Comptes ne s'y intéresse pas, il ne concerne que les radars fixes dispatchés sur les routes de France.

En 2015, pas moins de 789 millions d'euros d'amendes ont ainsi été récoltés par l'Etat, un record absolu ; 13 31 millions de PV ont été émis et envoyés grâce aux radars automatiques en 2015. 49 millions d'euros de plus qu'en 2014 et plus de 239 millions d'euros de plus qu'en 2009, première année prise en compte par le rapport. En moyenne, les radars automatiques en France enregistrent une croissance de 6,4 % depuis 2009.

Les Français représentent encore la grande majorité des amendes, près de 80 %, mais les étrangers commencent à rapporter gros. Ils réalisent 20 % des infractions et le gouvernement continue de signer des accords avec les pays frontaliers afin de pouvoir récupérer l'argent de ces amendes grâce à un partage d'informations, notamment sur la plaque minéralogique.

Les sommes rapportées par les radars devraient continuer d'augmenter au fur et à mesure que les nouveaux radars sont installés sur le territoire. 500 radars de plus sont prévus sur les routes de France d'ici 2019 ce qui en portera le total à 4 700.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook