Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault prévoit de créer 3 000 CDI d’ici 2019





Le 5 Novembre 2016, par

Renault négocie actuellement avec les syndicats en vue du nouvel accord de compétitivité qui couvrira la période 2017 à 2019. Pour faire pencher la balance, la direction prévoit de créer 3 000 emplois en CDI.


Durant le précédent accord de compétitivité, qui couvrait les années 2014 à 2016, Renault avait procédé à une réduction des effectifs de 7 200 personnes ; un chiffre à relativiser, puisque dans le même temps le constructeur automobile annoncé 7 500 départs et surtout, il a embauché 3 000 personnes en CDI.

Ce précédent accord était axé sur la réorganisation des effectifs. Il y a certes eu réduction des effectifs, mais moins que prévu, ainsi que des embauches ; Renault propose de créer 3 000 CDI entre 2017 et 2019, dont la moitié pour les usines, le reste devant se partager entre toutes les activités de l’entreprise. Renault propose également de signer 6 000 contrats jeunes, alternants et stagiaires sur la période. Ces contrats pourront déboucher sur des emplois durables.

Ce nouvel accord de compétitivité est en discussion actuellement avec les syndicats. Si la direction dévoilé les cartes des embauches prévues, elle n’a rien annoncé concernant les éventuelles compressions d’effectifs contrairement au précédent accord. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook