Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair mise en examen pour « travail dissimulé »





Le 18 Janvier 2017, par

Ryanair n'a pas la meilleure des réputations quand il s'agit de droit du travail. La compagnie aérienne low cost a été mise en examen le 10 janvier pour « travail dissimulé » au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Marseille.


Cette mise en examen concerne des faits s'étant déroulés de 2011 à 2014 à l'aéroport de Marseille. La justice française reproche à la compagnie aérienne d'avoir employé des salariés sous statut irlandais. Durant les périodes estivales, le groupe a stationné quatre avions chaque nuit à l'aéroport de Marseille-Marignane. 48 salariés quittaient alors leur poste, ils passaient la nuit sur le sol français, puis reprenaient leur travail le lendemain matin.

Ce mécanisme visait à « affilier artificiellement auprès des organismes sociaux irlandais » ces salariés qui avaient vocation à être déclarés en France, selon la justice. Ce qui signifie payer des cotisations. Le juge a placé la société sous contrôle judiciaire, cette dernière ayant dû s'acquitter d'un cautionnement de 5 millions d'euros. 

En 2014, l'entreprise irlandaise avait été condamnée pour des faits similaires couvrant la période de 2007 à 2010. Et avec à la clé, une condamnation de 8 millions d'euros. Ryanair avait annoncé en 2011 la fermeture de sa base à Marseille, témoigne une partie civile, mais l'entreprise a poursuivi ses activités tous les étés. La société avait expliqué à l'époque que cette base était un simple lieu d'embarquement et de débarquement de passagers.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ryanair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook