Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Saisie inédite de plus de 80 000 timbres contrefaits





Le 23 Décembre 2015, par

Si on a plutôt l’habitude d’entendre parler des contrefaçons de produits de grande marque, de médicaments, voire de billets, les timbres contrefaits font rarement la une de l’actualité.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Et pourtant, ce type de contrefaçons existe et elle est potentiellement très lucrative pour leurs auteurs. Les douanes ont saisi 81 600 timbres contrefaits à l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon, ce qui ne s’était encore jamais vu sur le territoire français. 

Une prise qualifiée de « très originale » par Pascal Regard, directeur régional des droits indirects de Lyon, à Reuters. « c’est la première fois que l’on saisit des timbres postaux en France, les contrefaçons que nous interceptons régulièrement à l’aéroport concernent généralement des produits textiles, des jouets ou des médicaments ». 


Les timbres étaient cachés dans des postes à souder en provenance de Hong Kong. Le transport de ce type d’appareils étant plutôt rare, les douaniers ont voulu en avoir le cœur net. La surprise fut de taille… La Poste a indiqué que ces contrefaçons étaient de bonne qualité. « Tout ce qui a de la valeur peut-être contrefait », conclut Pascal Regard.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : contrefaçon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook