Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sonatrach annonce la découverte d'une immense champs de pétrole en Algérie





Le 28 Octobre 2013, par

La compagnie pétrolière nationale algérienne a annoncé la découverte d'un champ de pétrole majeur sur le territoire du pays. Une découverte qui est une des plus importantes de ces dernières décennies selon les commentaires du ministre des Mines et de l'Energie algérien.


cc/flickr/Capi10
cc/flickr/Capi10

Le champs de pétrole en question a été découvert par Sonatrach lors de la prospection du Sud du pays. Initialement, Sonatrach recherchait des gisements de gaz et pétrole de schiste, l'Algérie désirant se lancer dans la production des hydrocarbures non conventionnels. Mais la surprise a été au rendez-vous.


Quelque 1,3 milliard de barils de pétrole brut gisent à 3 700 mètres de profondeurs dans un champs de pétrole immense situé à 112 kilomètres de la ville de Hassi Massaoud. Les autorités algériennes ont déjà félicité l'entreprise pour celle qui est considérée comme « une des plus grandes découvertes de ces 20 dernières années » pour reprendre les propos du ministre de l'Energie.


De ces 1,3 milliard de barils, seuls la moitié, d'après les premières estimations, pourront être extraits par voie conventionnelle. La moitié restant nécessiterait l'utilisation de la technique de fracturation hydraulique ce qui entraînera un coût de production supérieur de près de 10%.


Mais pour un pays comme l'Algérie, où le pétrole représente un tiers du PIB, une telle découverte est plus que positive et permet de renforcer sa position de 15ème producteur mondial de pétrole et de deuxième producteur africain après le Nigéria. Des gisements algériens sont extraits 146 millions de tonnes équivalent pétrole par an.


L'importance du pétrole dans l'économie algérienne se remarque dans sa balance extérieure : le pétrole représente 90% des recettes d'exportations du pays. Le gouvernement a d'ailleurs récemment entamé des mesures fiscales pour faire revenir les compagnies pétrolières étrangères qui avaient tendance à délaisser l'Algérie à cause de prélèvement trop élevés et donc d'une rentabilité plus faible. Diverses mesures visant à réduire la fiscalité dans ce secteur ont été adoptées ou sont à l'étude.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook