Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tabac : le gouvernement veut interdire l’achat sur Internet





Le 24 Octobre 2014, par

Par principe interdite en France, de nombreux fumeurs n’hésitent pas à acheter leur tabac sur des sites Internet étrangers, à des prix souvent moins importants. Une pratique que le gouvernement veut interdire définitivement aujourd’hui.


@Shutter
@Shutter

« Le gouvernement proposera prochainement un panel de mesures pour lutter contre les achats de tabac sur Internet » précisait Christian Eckert, le secrétaire d’Etat au Budget, face à l’Assemblée nationale, jeudi 23 octobre dernier. Avant d’ajouter que la lutte contre ces achats pourrait se traduire purement et simplement par une interdiction d’achat sur le web. 

 

Dans la loi française, la vente de tabac en ligne est totalement proscrite. Cependant l’achat ne l’est pas formellement. Et même si de facto aucun site français ne propose de cartouches de cigarettes à vendre en ligne, des sites étrangers s’en donnent à coeur joie, et proposent le tabac à des prix souvent moins importants que dans l’Hexagone. En effet, ces sites ne sont pas soumis aux taxes françaises.

 

Et en France, dès lors qu’on touche aux taxes… Ces dernières représentent aujourd’hui plus de 80 % du prix du paquet sur le sol français. Le manque-à-gagner causé par les achats des fumeurs sur Internet serait estimé ainsi pour l’Etat à 400 millions d’euros chaque année, d’après les résultats d’un sondage du fameux cigarettier Philipe Morris. 

 

Pour autant, l’Etat n’est pas le seul à vouloir restreindre cette pratique. Il s’agit également d’une vieille demande des buralistes qui y voient une concurrence nocive, et sauvage au niveau des prix, puisqu’eux sont bel et bien concernés par les hausses des prix décrétées par les pouvoirs publics, à la différence de ces sites étrangers. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook