Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Trente millions de véhicules diesel « sales » circulent en Europe





Le 19 Septembre 2016, par

Un an après le dieselgate qui avait mis le groupe Wolkswagen sur la sellette, quels sont aujourd’hui les constructeurs automobiles diesel les plus propres en Europe ? La France est bonne dernière.


Selon une étude publiée le 19 septembre par l’ONG Transport & Environnement, plus de 29 millions de véhicules diesel circulant dans l'UE émettent au moins trois fois plus de gaz polluants que la limite autorisée. Pour parvenir à ce résultat T&E a analysé les données d'émissions d'environ 230 modèles de voitures diesel, tirées des enquêtes menées par les gouvernements britannique, français et allemand, ainsi que d'une base de données publique. Le classement des constructeurs automobiles a été établi avec des chiffres de performance sur route mesurés la plupart du temps dans des conditions réelles de conduite.

Il en ressort que plus de quatre véhicules sur cinq répondants aux normes Euro 5, vendus entre 2010 et 2014, produisent plus de trois fois la norme fixée pour les émissions de NOx (oxydes d'azote) lors des tests en laboratoire. Et pour les véhicules Euro 6, vendus depuis 2015, deux tiers d'entre eux émettent jusqu'à plus de trois fois la limite fixée.

Le plus grand nombre de moteurs diesel « sales » se trouve sur les routes françaises (5,5 millions). Puis viennent l'Allemagne (5,3 millions), le Royaume-Uni (4,3 millions), l'Italie (3,1 millions), l’Espagne (1,9 million) et la Belgique (1,4 million). Les principaux résultats par marque de voitures polluantes par rapport à la norme Euro 6 sont : Fiat et Suzuki qui polluent en moyenne 15 fois plus que la limite légale de NOx, suivis de Renault-Nissan (14 fois plus), General Motors Opel/Vauxhall (10 fois plus) alors que les Volkswagen polluent deux fois plus que la norme Euro 6.

Greg Archer, en charge des véhicules propres pour T&E a déclaré : « Un an après les États-Unis qui ont révélé la tricherie de Volkswagen, tous les constructeurs automobiles continuent à vendre grossièrement les voitures diesel polluantes avec la complicité des gouvernements européens. L'industrie automobile a pris en otage ses régulateurs, et les pays européens doivent maintenant défendre leurs citoyens et mettre fin à cette scandaleuse dissimulation. Seul un rappel de toutes les voitures nuisibles nettoiera notre air et rétablira la crédibilité dans le système juridique de l'Europe. »


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook