Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Twitter en difficulté à la veille de son introduction en bourse





Le 17 Octobre 2013

Malgré l’augmentation du nombre d’utilisateurs, le réseau social continue de voir ses pertes augmenter. A la veille de l’introduction en bourse de Twitter au New York Stock Exchange (NYSE), prévue autour de la mi-Novembre, le groupe a annoncé avoir triplé ses pertes au troisième trimestre, pour atteindre 64,6 millions de dollars, contre 21,6 un an plus tôt.


Pourquoi une perte si nette ?

Twitter en difficulté  à la veille de son introduction en bourse

Paradoxalement, le groupe affiche une forte croissance : il affirme avoir réalisé, ces neuf derniers mois, un chiffre d’affaires de 422 millions de dollars, soit le double de l’année dernière. Le chiffre d’utilisateurs réguliers mensuels a par ailleurs progressé de plus de 39%, et frôle les 232 millions d’utilisateurs. Néanmoins, l’entreprise a paradoxalement reconnu avoir perdu au total 69,3 millions de dollars sur les six premiers mois de l’année 2013, et plus de 80 millions pour toute l’année 2012. Cette situation est pour le moins paradoxale. Quelle peut donc être la raison d’une telle perte alors que le groupe a confirmé avoir doublé son chiffre d’affaire ? L’explosion des dépenses marketing, qui ont augmenté d’environ 160% en moins d’un an, pour atteindre une somme avoisinant les 60 millions de dollars, expliquerait partiellement ces pertes. Le groupe a en effet largement renforcé son aspect commercial dans le but d’accroître de manière considérable ses revenus publicitaires. 


Une introduction qui demeure floue

C’est donc dans la perspective de son introduction en bourse que Twitter s’est efforcé de jouer la transparence et s’est vu contraint de présenter ses pertes. L’annonce du 3 Octobre, qui officialisait l’intention du groupe de faire son entrée au NYSE (qui a été préféré au Nasdaq, pourtant indice des valeurs technologiques, sans doute à cause de la difficile introduction de Facebook), n’a pourtant pas apporté beaucoup de précisions techniques, si ce n’est un montant visé, très probablement provisoire, d’un milliard de dollars après introduction. En revanche, le nombre de titres mis en circulation et leur prix de lancement restent les grandes inconnues de cette équation. D’après Reuters, une présentation aux investisseurs devrait avoir lieu le 28 octobre, ce qui devrait permettre d’y voir plus clair, à la fois sur les perspectives d’évolutions de ces fameuses pertes, ainsi que sur les modalités techniques de l’introduction à la mi-novembre.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook