Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une députée britannique pro-maintien dans l'UE assassinée





Le 16 Juin 2016, par

C'est la stupeur et l'incompréhension en Grande-Bretagne, après le meurtre d'une parlementaire du parti travailliste, Jo Cox, qui militait pour le maintien du pays dans l'Union européenne. L'événement a provoqué l'interruption brutale de la campagne qui battait son plein, à une semaine du référendum.


Les partis impliqués dans cette campagne, soit le Parti travailliste, le Parti conservateur et le petit parti europhobe Ukip ont annoncé la suspension de leurs activités partisanes. Joe Cox était une députée du Yorkshire, qui a été grièvement blessée par arme à feu et poignardée alors qu'elle s'apprêtait à assurer sa permanence électorale. 

Quelques heures plus tard, elle décédait des suites de ses blessures. Mère de deux enfants, Jo Cox avait deux enfants à sa charge. L'émotion est d'autant vive outre Manche que son agresseur, un homme de 52 ans, aurait crié « Britain First » (« La Grande-Bretagne d'abord ») pendant son acte dément. Ce slogan, c'est aussi celui des partisans de la sortie du pays de l'UE (le Brexit).

Le drame survient alors que le camp du « Out » commençait à dominer les sondages. Est-il de nature à renverser l'opinion publique ? Dans un contexte aussi sensible, il est possible en tout cas que ce meurtre réveille les consciences, notamment chez les plus indécis.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook