Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une nouvelle épine dans le pied de Volkswagen





Le 20 Juin 2016, par

C'est un nouveau volet qui s'ouvre dans le dossier, déjà bien épais, du scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen. La justice allemande a ouvert une enquête contre Martin Winterkorn, l'ancien président du directoire du groupe automobile.


Des éléments « concrets » et « suffisants » pour ouvrir une enquête ont été dénichés par le parquet de Brunswick, en charge de l'affaire. Il s'agit de déterminer si Winterkorn et un autre haut dirigeant de Volkswagen ont été impliqués dans une manipulation de cours suite au scandale.

D'après les premiers éléments du dossier, Volkswagen aurait dû prévenir le marché des conséquences financières de la manipulation des tests anti-pollution avant le 22 septembre dernier, date à laquelle l'entreprise a admis sa responsabilité publiquement. 

Cette mise en examen tombe au plus mauvais moment pour Volkswagen. La réunion annuelle des actionnaires est en effet prévu dans deux jours, et la direction actuelle va déjà devoir faire face à un feu nourri de questions embarrassantes de la part des actionnaires. Néanmoins, Volkswagen assure que ces nouveaux éléments n'apportent aucun élément nouveau sur les manquements éventuels des dirigeants du groupe à l'époque des faits.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook