Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Wonderbox se renforce sur le bien-être et les « loisirs de haute qualité »





Le 19 Décembre 2013, par La rédaction

En quelques années, le coffret cadeau est devenu un incontournable en toutes occasions. Leader sur un marché en plein essor, Wonderbox se distingue en proposant des produits au label d’exception. Un pari que se sont lancé deux amoureux du loisir et de l’innovation.


Bertile Burel et James Blouzard créent leur "boîte"

Forts d’un périple autour du monde, Bertile Burel et James Blouzard lancent Wonderbox en 2004, avec l’idée de recréer un peu de ce rêve vécu pendant plusieurs mois. Saisir l’insaisissable, capturer des moments inédits, tel est le moteur de ce couple d’entrepreneurs. James Blouzard, qui s’est aguerri au secteur du tourisme en fondant la filiale française de Lastminute.com, et Bertile Burel ont à cœur de proposer des moments exceptionnels : « nous vivons ce que nous vendons et c’est ce qui nous réjouit dans la vie. La conséquence d’aimer ce que nous faisons, c’est que nous travaillons beaucoup et que nous cherchons la perfection ». Cette passion constitue le véritable fil rouge de leur entreprise.

Le coffret cadeau est lancé en proposant à ses débuts des expériences riches en sensations fortes, pour se diversifier ensuite vers le bien être du corps et les plaisirs gustatifs. Fin 2011, les coffrets Wonderbox se sont écoulés dans plus de 5 000 points de vente, de la Suisse à l’Espagne en passant par la Belgique et l’Italie. En 2012, 1.5 millions de coffrets cadeaux ont été vendus pour un chiffre d’affaires de 140 millions d’euros.
Wonderbox se renforce sur le bien-être et les « loisirs de haute qualité »

Réinventer l’exceptionnel face à la crise

Si Wonderbox est leader sur le marché du coffret cadeau, l’entreprise doit faire face à de nombreux concurrents attirés par un fort potentiel sur ce marché. L’entreprise a su déceler une demande conséquente pour des coffrets cadeau haut de gamme car si les français diminuent leur budget vacances, ils entendent pour autant se consacrer à des loisirs de qualité. Le couple défend ainsi une nouvelle conception : vivre une expérience inédite en se positionnant comme « réalisateur de rêves  » pour tous. Un rôle que les deux fondateurs endossent volontiers pour devenir ainsi le moteur de leur stratégie d’entreprise comme le précise Bertile Burel, pour laquelle « le goût de ce métier contribue à créer une ambiance particulière qui, au final, permet d’améliorer sans cesse la qualité de nos services et de satisfaire au mieux nos clients ».

La montée en gamme se traduit par des « partenariats exclusifs d'exception, avec des restaurants référencés par les meilleurs guides comme Michelin, Gault et Millau, Pudlo ou encore Zagat pour la gastronomie et Gîtes de France pour les séjours, et comme Cinq Mondes et Elle pour le bien-être et la beauté » confie la cofondatrice de la marque. La charte graphique, toute de blanc vêtue, adopte ainsi depuis plusieurs années les codes du luxe. Ce nouveau positionnement haut de gamme dans un secteur grand public reste pour Wonderbox la meilleure des protections sur un marché compétitif et lui permet de pérenniser son statut de leader. Ainsi « la montée en gamme de nos coffrets cadeaux nous a permis de faire face à la crise économique », affirme Bertile Burel qui se félicite d’avoir vu croître le chiffre d’affaire de 40% en l’espace d’un an.

La qualité en partage

Pour maintenir ce positionnement, Wonderbox s’approprie les valeurs portées par nombres d’entreprises familiales, pour lesquelles « le capital humain est une des clefs de voûte de la performance et de la résilience », comme l’atteste Luc Darbonne, président de Family Business Network France. Ainsi, le couple entend faire partager sa passion du loisir avec ses quelques 200 salariés qui disposent d’une enveloppe de 500 euros afin de tester les produits. Une synergie positive, aux yeux de Bertile Burel pour laquelle « on ne fait bien que ce que l'on aime bien ». Et le couple entend bien faire, en gérant son entreprise, « avec beaucoup de rigueur, de précaution, et en gardant à l’esprit que l’argent que nous manipulons ne nous appartient pas. La disponibilité de notre trésorerie conditionne la solidité de nos relations B2B et de notre modèle économique » explique James Blouzard. De plus, « nous attachons beaucoup d’importance à la politesse et au respect. Si nos collaborateurs sont respectueux les uns vis-à-vis des autres, on sait qu’ils le seront avec les clients et les partenaires de l’entreprise » déclare le couple qui place également de nombreux enjeux dans la qualité des relations humaines.

Un engagement pour la qualité qui porte ses fruits puisque les coffrets jouissent d’un taux de satisfaction de 95 %. « Notre impératif est de ne jamais décevoir nos clients. Il y a une forte dimension affective dans un cadeau ». Une passion pour le loisir et un modèle de réussite dont Wonderbox est devenu un des symboles heureux, dans le paysage entrepreneurial français.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook