Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

« Cars Macron » : merci la grève à la SNCF





Le 25 Septembre 2018, par

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Alors que la SNCF est restée paralysée au printemps en raison du mouvement de grève perlée des cheminots, les « cars Macron » ont fait le plein de passagers.


La grève qui, au printemps, a empêché les trains de fonctionner correctement deux jours sur cinq n'a pas empêché les particuliers qui en avaient besoin de voyager dans toute la France. Les opérateurs de cars longue distance ont largement profité du mouvement social à la SNCF, relève l'Arafer, l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières. Le rapport montre que les cars libéralisés par l'alors ministre de l'Économie ont connu un bond de 43% du nombre de passagers transportés ! Cela représente 2,4 millions de voyageurs rien que pour le deuxième trimestre.

C'est tout simplement le meilleur trimestre pour les opérateurs depuis 2015 et la libéralisation de ce moyen de transport. Et ce, aussi bien pour la fréquentation que pour le chiffre d'affaires, qui s'est hissé à hauteur de 36,2 millions d'euros hors taxe (soit une progression record de 40% par rapport à l'an dernier à la même époque). Chez Flixbus, on a observé une progression des réservations à 60% en moyenne sur l'ensemble du réseau. Le chiffre est de 50% chez Ouibus, filiale de… la SNCF. Le taux de remplissage chez cet opérateur a progressé de 10 points sur la période, soit 75% en moyenne.

Mais la grève n'a pas tout fait. L'Arafer écrit en effet que l'effet du mouvement social à la SNCF n'a été qu'un « facteur de croissance supplémentaire » sur un marché qui s’inscrivait déjà dans une tendance nette au développement depuis la fin de l'année dernière. Le taux d'occupation chez les trois principaux opérateurs (Isilines, Flixbus et Ouibus) a été de 61%, tandis que le revenu au kilomètre est de 1,3 euro hors taxe ; la recette au kilomètre par passager atteint le nouveau record de 5,1 centimes d’euro.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : transport

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook