Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

« Mon job, mon logement », un coup de pouce de 1.000 € pour les jeunes salariés





Le 21 Juillet 2021, par François Lapierre

Depuis le 12 juillet, une nouvelle aide au logement s'ajoute à l'arsenal disponible : « Mon job, mon logement », qui s'adresse surtout aux salariés de moins de 25 ans, permet d'obtenir une aide de 1.000 euros.


Un coup de pouce appréciable

Les jeunes actifs peuvent prétendre à cette aide au logement qui n'est pas tout à fait une nouveauté : « Mon job, mon logement » est le nouveau nom du coup de pouce de 1.000 euros qu'Action Logement (un groupe composé des organisations syndicales et patronales) verse depuis février aux jeunes salariés qui déménagent près de leur lieu de travail. Le succès a été au rendez-vous, mais malheureusement l'enveloppe allouée a été rapidement épuisée. 

Cette aide correspondant manifestement à un vrai besoin, il a été décidé de la pérenniser, avec de nouveaux critères. Celui de la distance a disparu, en revanche il faut justifier d'un travail dans une entreprise privée ou agricole avec contrat de travail de moins de six mois, avoir des revenus compris entre 30 et 100% du Smic (soit de 467 à 1.554,58 euros bruts mensuels), et présenter un bail signé daté de moins de 3 mois.

Pas uniquement pour les jeunes salariés

Ces critères ont été resserrés par rapport à la précédente mouture de l'aide, qui demandait des revenus pouvant aller jusqu'à 110% du Smic, un contrat de travail peu importe sa nature et un bail de location sans mention de durée minimale. En revanche, « Mon job, mon logement » peut aussi s'appliquer aux jeunes de moins de 25 ans dont les revenus sont compris entre 1 et 1,5 Smic, il leur faudra être salarié, venir au bureau en transport collectif (ou habiter à moins de 30 minutes en transport collectif), et demander l'aide moins de trois mois après la date d'effet du bail.

Action Logement propose aussi la prime aux salariés qui changent d'emploi, ou qui renouent avec l'emploi, sans conditions d'âge. Il faut que leurs revenus soient inférieurs à 1,5 Smic et que le bail soit de moins de trois mois. Sont aussi éligibles les salariés en formation avec une rémunération inférieure à 1,5 Smic et dont le bail n'excède pas trois mois.



Tags : logement

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook