Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Crash A320 : une facture de 279 millions d'euros ?





Le 31 Mars 2015, par

Bien qu'il soit impossible de réellement donner une valeur à une vie humaine la question se pose toujours lors de catastrophes comme le crash du A320 de GermanWings survenu dans les Alpes le 24 mars 2015 tuant 150 personnes. Les experts sont encore au travail concernant les estimations officielles du cout de cette catastrophe comprenant l'indemnisation des victimes et les pertes diverses, mais l'assureur Allianz a pris les devants et a donné sa propre estimation.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Selon Allianz les assureurs de Germanwings (dont Allianz fait partie avec une trentaine d'autres compagnies d'assurances) devront débourser la coquette somme de 279 millions d'euros dans le cadre de cette catastrophe aérienne dont la plus grande partie devrait être consacrée à l'indemnisation des victimes.

Le journal économique allemand Handelsblatt estime que généralement les dommages et intérêts versés aux parents des victimes d'un crash aérien sont de 1 million de dollars en moyenne, soit 930 000 euros, par victime. Ce qui porte l'indemnisation totale à un peu plus de 139 millions d'euros pour les 150 passagers. Mais la question de la thèse du suicide du copilote pourrait complètement faire changer cette estimation, Germanwings pouvant alors se dédouaner d'une partie de ses responsabilités.

En plus de cette somme, Allianz estime que la perte de l'avion devrait coûter à la compagnie et donc aux assureurs peut être évaluée à 6,02 millions d'euros. A cela s'ajoutent aussi les frais du soutien psychologique des autres pilotes de la compagnie, les frais des recherches ainsi que plusieurs frais liés à la perte d'image de qualité de cette compagnie low-cost qui fait face ici à sa première catastrophe.

Toute jeune, la compagnie filiale de Lufthansa risque fort de pâtir au niveau de ses réservations de vols.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook