Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Google se lance dans la téléphonie mobile... en tant qu'opérateur





Le 3 Mars 2015, par

Va-t-on avoir du Google partout et pour tout ? en tout cas c'est bien parti. Après avoir lancé sa propre fibre optique en grande pompe avec des débits supérieurs, et de loin, aux opérateurs fixes des Etats-Unis voilà que le géant de Mountain View rêve de devenir... opérateur mobile. Mais il n'aura pas son propre réseau, il compte rester opérateur mobile virtuel. Pour l'instant.


shutterstock/economiematin
shutterstock/economiematin
On connait Google pour son OS de téléphone mobile Android. On sait que Google a déjà prévu avec le projet Ara le premier smartphone en kit complètement modulable dont la commercialisation semble de plus en plus proche. Voilà que maintenant Google va être un opérateur mobile virtuel aux Etats-Unis.

C'est au congrès international de la Téléphonie qui se tient en ce début de mois de mars à Barcelone que le vice-président de Googel, Sindar Pinchai, a fait cette annonce qui en a étonné plus d'un même si l'information n'était pas une nouveauté. Le Wall Street Journal avait déjà annoncé que le géant de Mountain View avait signé divers partenariats, notamment avec T-Mobile et Sprint.

Mais que les opérateurs se rassurent : Google ne veut pas devenir un incontournable du marché, tout comme il ne compte pas devenir un incontournable de la fibre optique. C'est Sundar Pinchai lui-même qui se veut rassurant : " nous n'avons pas l'intention de devenir un opérateur à grande échelle" tout en ne laissant aucun doute : " Vous nous verrez faire une annonce dans les prochains mois" a-t-il déclaré ce lundi 2 mars 2015 à Barcelone.

Naturellement, comme la Google Fiber, l'opérateur virtuel de Google ne devrait être disponible qu'aux Etats-Unis et sans doute le groupe n'a pas prévu de plan d'internationalisation de ses services de téléphonie mobile. A moins que la chose ne fonctionne très bien dans un marché très concurrentiel comme le marché américain où se battent essentiellement quatre opérateurs.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook