Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Google veut devenir livreur de Pizza





Le 12 Mai 2015, par

Google innove encore une fois aux États-Unis. En effet, les utilisateurs du moteur de recherche vont pouvoir commander et se faire livrer de la nourriture directement en tapant leurs envies dans la barre de recherche. Ou plus précisément sur leur Smartphone, levier de croissance principal du groupe que Google compte bien améliorer sans cesse.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Le géant de l'internet vient d'annoncer cette nouvelle assez innovante avec cette toute nouvelle option ce 8 mai 2015. Pour le moment cette fonctionnalité est uniquement disponible aux États-Unis. Le groupe de Moiuntain View n'a pas encore prévu de déploiement de cette nouvelle fonctionnalité sur le Vieux Continent. Mais rien n'est encore joué.

Pourquoi cette nouveauté ? Tout simplement pour rester compétitif et aussi pour s'adapter aux besoins des utilisateurs de Google, toujours plus nombreux sur smartphone. Google veut aussi s'imposer dans le commerce en ligne, il ne faut pas l'oublier. Or le service de livraison de nourriture à domicile semble un bon point de départ avant, peut-être, de commencer à devenir une véritable plateforme de e-commerce. Les expérimentations de Google allant en ce sens sont nombreuses.

C'est évidemment par le biais de leur réseau social Google+ que le moteur de recherche à fait cette déclaration en ces termes : «Qu'on ait envie d'une pizza à croûte épaisse ou d'un pad thaï, à partir d'aujourd'hui on peut commander un plat de l'un de ses restaurants favoris directement à partir des résultats de Google Search».

Comment cela va se passer concrètement ? Simplement avec une icône, bien sûr les restaurants les plus proches s'afficheront toujours mais on pourra aussi voir une option « passer une commande » par des services de livraison connus aux USA comme mypizza.com ou encore delivery.com. Au total Google a signé un partenariat avec 5 d'entre eux lui permettant rapidement de couvrir les principales villes des Etats-Unis.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook