Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Italie : Fiat veut profiter du scandale Volkswagen pour attirer des clients





Le 6 Octobre 2015, par

A la guerre comme à la guerre, tous les coups sont bons. Mais celui que tente Fiat à l'encontre de Volkswagen a de quoi surprendre : c'est une stratégie extrêmement agressive. Le groupe de Turin veut en effet que les italiens reviennent à leur voiture nationale et abandonnent les allemandes. Et pour ce faire quoi de mieux que de proposer une réduction sur le prix ?


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
C'est une stratégie très rare que celle mise en place en catimini par Fiat à l'encontre de Volkswagen : le constructeur italien propose en effet une réduction sur le prix d'achat d'un véhicule neuf des marques du groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) si l'acheteur rapporte... une voiture d'une marque du groupe Volkswagen (VW, Audi, Skoda...)

Tous les véhicules de Volkswagen sont d'ailleurs concernés et pas uniquement ceux frappés par le scandale aux émissions truquées. Bien que le fond de l'histoire ce soit bien celui-là : Fiat tente de profiter de la mauvaise pub de Volkswagen pour asseoir sa suprématie sur le marché italien dont elle est le leader et sur lequel Volkswagen est en deuxième position.

La réduction, elle, n'est pas gigantesque mais pourrait bien convaincre. Il est possible d'obtenir 500 euros de réduction pour une petite Fiat Panda... et jusqu'à 1500 euros pour une Jeep Grand Cherokee.

Si la technique peut surprendre, il faut aussi savoir que le président de FCA, Sergio Marchionne, ne porte pas dans son coeur Volkswagen. Juste après la crise économique de 2008, et alors que les constructeurs européens étaient frappés de plein fouet, Volkswagen a mené une politique des prix très agressive qui lui a largement permis d'acquérir des parts de marché en Italie comme ailleurs. En 2012 Marchionne avait alors estimé que Volkswagen voulait faire un "bain de sang" des constructeurs européens.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement