Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​L'UE demande à la France de rembourser 1 milliard d'aides de la PAC





Le 28 Janvier 2015, par

La PAC, la Politique Agricole Commune, fourni des aides aux agriculteurs des pays-membres sous certaines conditions. Des conditions qui ne sont toutefois pas respectées faute de contrôles. Donc l'Union Européenne débourse souvent plus que de raison pour aider les agriculteurs. Elle a décidé de mettre un terme à ce laxisme et a demandé le remboursement du trop-perçu à 15 Etats. La France écope de la plus grosse tranche.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Au total l'Union Européenne réclame à 15 Etats-Membres bénéficiant des aides de la Politique Agricole Commune le remboursement de 1,45 milliard d'euros. Mais de cette somme plus d'un tiers revient à la France : 1 milliard d'euros. Et encore, cette somme a été revue à la baisse à la suite d'importantes négociations puisque la Commission Européenne voulait réclamer 1,8 milliard d'euros à l'Hexagone.

La somme correspond à des aides indûment versées aux agriculteurs français durant la période 2008 – 2012. Et ce n'est pas la première fois que la France est épinglée pour un manque de rigueur dans les contrôles. Notamment au niveau des superficies des surfaces agricoles. Mais bien qu'importante, la somme reste faible par rapport au total touché par la France dans le cadre de la PAC durant ces quatre années : 40 milliards d'euros. Le remboursement ne représente donc que 2% du total.

Reste la question de savoir qui va payer la somme : les agriculteurs qui ont touché l'argent ou l'Etat ? Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll a rassuré les agriculteurs français ce mardi 27 janvier 2015 : ce sera bien l'Etat qui prendra en charge le paiement.

Un paiement qui sera étalé sur trois ans, entre 2015 et 2017, et qui risque de faire mal aux comptes publics alors que le gouvernement a lancé un plan massif d'économies pour réduire le déficit.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook