Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​La BCE va-t-elle lancer le programme de rachats d’actifs ?





Le 22 Janvier 2015, par

Les Bourses européennes et les gouvernements européens sont tous en attente de la décision finale de la BCE concernant le rachat d’actifs. Une décision que Mario Draghi et les autres membres du directoire de la Banque Centrale Européenne devraient prendre ce jeudi 22 janvier 2015 lors d’une réunion. Et tout le monde s’attend à ce que le programme de rachat d’actifs soit lancé, enfin, après plusieurs mois de discussions.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Mario Draghi en parlait depuis des mois, presque toute l’année 2014 la rumeur d’un rachat d’actifs massif par la Banque Centrale Européenne a couru dans les couloirs et dans la presse. Mais la BCE n’a encore rien décidé. Selon les analystes ce devrait être ce jeudi 22 janvier 2015 que ce Quantitative Easing à l’européenne devrait commencer.

Si on ne connaît pas encore le détail de la chose, le QE européen s’annonce important. C’est en tout cas la volonté de Benoît Coeure, l’un des administrateurs de la BCE, qui estime que pour qu’il soit efficace ce QE doit être réellement massif.

Ainsi, plusieurs analystes tablent sur une annonce de taille : un QE qui pourrait être de 50 milliards d’euros par mois sur douze mois, voire sur 18 mois. Soit entre 600 et 900 milliards d’euros d’injectés dans l’économie européenne pour tenter d’endiguer l’inflation très basse de la zone euro. La BCE voudrait ainsi la faire remonter aux alentours de 2%.

Mais la Banque Centrale Européenne se heurte également à des critiques, notamment de la part de l’Allemagne qui reste réticente voire contraire à un assouplissement quantitatif. Au lieu de faire tourner la planche à billets, Angela Merkel et la Bundesbank aimeraient résoudre les problèmes de la zone euro par le biais des réformes déjà entamées dans les Etats-membres. La chancelière allemande craint que la solution de facilité d’un rachat d’actifs ne détourne les gouvernements des réformes entamées ou prévues.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook