Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​La consultation chez le généraliste augmentée de 2 euros





Le 27 Mars 2015, par

La guerre entre les médecins français et le gouvernement, les premiers ne voulant pas du Tiers-Payant prévu par le second dans la Loi Santé qui devrait être débattue en avril 2015 à l'Assemblée, vient de prendre une toute nouvelle dimension. Une dimension qui n'a presque rien en rapport avec ladite Loi Santé mais qui pourrait fortement pénaliser les patients.


​La consultation chez le généraliste augmentée de 2 euros
Il y avait déjà quelques généralistes qui l'avaient fait mais c'est la première fois que le syndicat MG France, le principal syndicat des médecins généralistes, appelle à faire de même : augmenter de 2 euros le tarif de la consultation. Celle-ci, normalement de 23 euros, passe donc à 25 euros. Rien d'anormal si ce n'est que la Sécurité Sociale n'a pas donné son aval et qu'elle risque de ne pas rembourser les patients.

La question du prix de la consultation et de son augmentation avait maintes fois été à l'ordre du jour des discussions et des revendications des médecins mais rien n'a été fait et l'Assurance Maladie n'a pas encore accepté cette hausse. La décision des médecins risque donc de pénaliser surtout les patients.

Les deux euros d'augmentation seront en effet considérés comme des dépassements d'honoraires et en ce sens ne seront pas remboursés par la Sécurité Sociale. Les patients devront donc sortir cette somme de leur poche et ce jusqu'à la fin du mouvement. Or MG France  appelé à ce que cette mobilisation soit à durée indéterminée... sans doute jusqu'à ce que l'Assurance Maladie, dos au mur, ne l'accepte.

Seule solution pour les patients : avoir une bonne mutuelle qui prenne en charge ce type de dépassements d'honoraires du secteur 1, chose rare. A défaut, ce sera bien le budget des Français qui en sera impacté.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook