Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​La taxe foncière a explosé depuis 2010





Le 13 Octobre 2016, par

Le mois d'octobre, les propriétaires savent qu'ils devront passer à la caisse. Après avoir payé leur impôt sur le revenu et avant de payer la taxe d'habitation, les propriétaires bailleurs et occupants doivent s'acquitter de la taxe foncière. Une taxe locale qui ne cesse d'augmenter au point de commencer à énerver les principaux concernés. Surtout que depuis cinq ans elle a fortement augmenté partout en France.


cc/pixabay
cc/pixabay
L'UNPI (Union nationale de la propriété immobilière), une association de propriétaires, a publié une étude concernant l'évolution de la taxe foncière sur le territoire. L'association a calculé qu'entre 2010 et 2015 la taxe foncière a augmenté en moyenne de 14,7 % en cinq ans. Une augmentation continue mais qui ralentit : entre 2007 et 2012 elle avait déjà grimpé de 21 %. La taxe foncière atteint aujourd'hui des sommets et les propriétaires ne sont guère contents.

Certaines villes ont même fait grimper la taxe foncière entre 2010 et 2015 de 20,29 % c'est le cas de Clermont-Ferrand où l'augmentation a été la plus élevée. A Lille ou Angers l'augmentation a été de 19 % en cinq ans mais elle est restée en-dessous de 10 % à Nice ou Rennes. Tous les propriétaires ne sont donc pas logés à la même enseigne.

Ce qui inquiète l'UNPI c'est surtout le décrochage entre l'augmentation de la taxe foncière et les indices de comparaison : entre 2010 et 2015 le SMIC a augmenté en moyenne de 7,44 % et l'inflation de seulement 4,97 %. La taxe foncière augmente donc bien plus vite que le coût de la vie et les revenus des Français et il se pourrait qu'à terme l'absurde survienne : les Français propriétaires pourraient ne plus pouvoir payer la taxe relative à leur appartement.

L'UNPI demande donc au gouvernement un plafonnement pour contenir l'augmentation de cet impôt local.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook