Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​La visite chez le généraliste passera-t-elle à 25 euros ?





Le 7 Juillet 2016, par

L'Assurance Maladie et les médecins généralistes sont en négociations ouvertes pour la nouvelle convention qui les liera durant les 5 prochaines années. Les négociations sont toutefois compliquées : les médecins réclament un milliard d'euros pour leur profession mais l'Assurance Maladie ne veut dépenser que 750 millions d'euros puisqu'elle est en pleine période de réduction des coûts (3 milliards d'euros en 2016) afin de retrouver un budget à l'équilibre.


cc/pixabay
cc/pixabay
Parmi les questions épineuses de cette négociation il y a, bien évidemment, la question du prix de la consultation. Actuellement fixé à 23 euros, il est considéré trop bas par les médecins généralistes qui auront un surcoût de travail lié à l'instauration et la généralisation du tiers payant. Depuis des mois ils réclament une augmentation du prix de la consultation de 2 euros.

L'assurance Maladie semble vouloir trouver un terrain d'entente conforme avec ses réductions de dépenses. Mercredi 6 juin 2016 elle a proposé aux syndicats de médecins une augmentation du prix à 25 euros qui serait étalée sur 2 ans. La première augmentation d'un euro aurait lieu en avril 2017 et la seconde en avril 2018. Une proposition qui n'a pas du tout convaincu les syndicats qui ont déjà prévenu qu'ils ne l'accepteraient pas.

De même, les consultations des enfants de moins de 6 ans devraient augmenter progressivement jusqu'à atteindre 30 euros tout comme les consultations dites "complexes" qui coûteront 46 euros à l'horizon de 2018 et celles "très complexes" qui devraient augmenter pour atteindre 60 euros d'ici 2 ans.

Reste également en suspend la somme versée sous forme d'aides aux médecins qui s'installeraient dans des zones dites "en désertification médicale". L'Assurance Maladie propose 50 000 euros par médecin pour un montant total de 10 millions d'euros. 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook