Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le Cartel du Poulet écope de 15 millions d'amende





Le 6 Mai 2015, par

L'information avait fuité en ce début du mois de mai 2015 : l'Autorité de la Concurrence avait dans son collimateur ce qui a été surnommé le Cartel du Poulet. L'affaire concernait des soupçons d'entente sur les prix de la part de nombreux industriels du secteur avicole ainsi que plusieurs fédérations. La sentence et la confirmation sont tombées : 15,2 millions d'euros d'amende en tout. Une petite somme car l'Autorité de la Concurrence a pris en compte les difficultés du secteur.


Shutterstock
Shutterstock
Entre 2000 et 2007 le cartel du Poulet se serait concerté pour garder artificiellement les prix de la volaille à des niveaux élevés. Une nécessité pour cette industrie qui est en crise face à la concurrence étrangère. Mais il n'empêche que ce type d'accords est illégal et l'Autorité de la Concurrence n'a pu faire autre chose que sanctionner.

Le groupe LDC, propriétaire entre autres des marques Le Gaulois et Loué, écope de 5 millions d'euros d'amende, la plus élevée dans cette affaire. Mais pour les autres accusés l'Autorité de la Concurrence a préféré réduire les amendes afin de ne pas risquer de mettre en péril les entreprises.

Ainsi Duc a vu son amende réduite de 90% à seulement 100 000 euros tandis que Ronsard, Gastronome et Galéo ont eu une amende réduite de 60%. Même le groupe Doux, en liquidation judiciaire, a eu une réduction : une amende nulle. Et pourtant le rôle de Doux aurait été central dans l'affaire.

Pour l'Autorité de la Concurrence, toutefois, l'affaire du cartel du Poulet n'est pas tout à fait semblable à celle du Cartel du Yaourt pour laquelle elle avait émis des amendes atteignant 190 millions d'euros. Les réunions, bien qu'illicites, "n'ont pas permis d'instaurer une véritable entente tarifaire pour piloter les prix de gros ou de détail sur les marchés en cause".

De plus ces discussions sur les prix "ne poursuivaient pas un objectif illégal en soi".
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook