Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le Royaume-Uni entre en déflation





Le 19 Mai 2015, par

Mauvaise nouvelle pour le nouvellement réélu David Cameron : son pays va plutôt mal alors que l'ensemble des pays européens semble sortir la tête de l'eau après la crise économique mondiale de 2008. Pour la première fois depuis 1960 les prix à la consommation ont baissé outre-Manche ce qui laisse peser sur le pays l'ombre de la déflation. Du jamais vu, même pendant la crise.


Alors que la zone euro sort ce mardi 19 mai 2015 de la déflation selon les dernières données d'Eurostat (mais l'inflation reste à 0%), le Royaume-Uni entre dans cette zone très dangereuse pour l'économie et fortement crainte par les gouvernements. Entre avril 2014 et avril 2015 les prix à la consommation ont en effet chuté de 0,1%. Ce n'est pas grand-chose mais étant donné que le Royaume-Uni n'avait pas connu ça depuis 1960 l'information est importante.

L'Office National des Statistiques n'a toutefois pas de données chiffrées sur l'inflation antérieures à 1996 mais l'extrapolation des économistes laisse penser que la situation actuelle du Royaume-Uni n'est pas des meilleures. Et la cause revient quasi intégralement à la guerre des prix que les grands distributeurs anglais se mènent depuis plusieurs mois.

Cette guerre sans merci a fait chuter les prix de la nourriture de 4% sur chacun des quatre premiers mois de l'année et la forte croissance des ventes (+4% sur un an) n'aura pas suffi à endiguer le problème.

L'inflation sous-jacente, plus importante pour les économistes car ne tenant pas compte de divers paramètres fluctuants, reste positive au Royaume-Uni : +0,8% entre avril 2014 et avril 2015 ; mais ce chiffre reste le plus bas enregistré depuis 2001.

Sur le Royaume-Uni pèse en outre l'ombre d'une bulle immobilière : les prix ont explosé dans le pays. Entre avril 2014 et avril 2015 la hausse a été de 9,6%... et elle est en accélération.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook