Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le Royaume-Uni instaure une taxe sur les boissons sucrées





Le 17 Mars 2016, par

La lutte contre l'obésité vient d'atteindre un nouveau niveau au Royaume-Uni avec la décision, de la part du gouvernement de David Cameron et notamment de son ministre des Finances George Osborne, d'instaurer la première taxe sur les boissons sucrées. La taxe sera payée par les entreprises mais elles pourront la répercuter sur le prix de vente.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Au Royaume-Uni l'obésité est déjà un problème de santé publique avec près de 25 % de la population qui est obèse (26 % des hommes et 24 % des femmes). Quant au surpoids, il progresse toujours notamment chez les adolescents et les jeunes. Le sucre commence donc à poser un véritable souci, notamment en termes de dépenses de santé qui devraient continuer d'augmenter alors qu'elles pèsent déjà 27 milliards de livres par an selon le gouvernement.

Pour lutter contre l'obésité, donc, une nouvelle taxe va être instaurée en 2017, laissant le temps aux entreprises de s'adapter. Elles pourront soit revoir leurs recettes soit accepter de payer la taxe ou encore répercuter celle-ci su le prix de vente au détail ce qui devrait faire augmenter le prix de vente et donc réduire la consommation.

Toutes les boissons sucrées contenant plus de 5 grammes de sucre par 100 millilitres sont concernées. Les sodas sont bien évidemment les premières boissons visées. Toutefois, ni les boissons à base de lait ni les jus de fruits ne devront payer la taxe en question.

Selon les calculs du gouvernement, dans l'état actuel de la consommation de boissons sucrées au Royaume-Uni, la taxe pourrait rapporter 660 millions d'euros par an. Cette somme sera utilisée pour augmenter les cours de sport dans les écoles, les collèges et les lycées du Royaume-Uni.

Pour le chancelier de l'Echiquier, cette taxe devrait inciter les entreprises alimentaires à prendre leurs responsabilités et faire leur part dans la lutte contre l'obésité.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook