Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le porte-monnaie électronique Moneo va fermer





Le 20 Avril 2015, par

Le succès n'a pas été au rendez-vous de ce qu'avaient espéré les banques, les Français ne l'ayant jamais réellement adopté. Alors avec l'arrivée de nouveaux systèmes de paiement électronique le portemonnaie Moneo ne semble plus avoir de raison d'être. Sa fermeture a donc été annoncée aux quelques Français qui l'utilisaient.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Moneo a été lancé en 1999 avec un but précis : permettre le paiement électronique de petits montants comme la baguette de pain. Des montants limités à 30 euros et que les petits commerçants ne permettent pas par carte bancaire car les frais liés au paiement par carte sont trop élevés ; la transaction n'est pas rentable et donc les petits commerçants mettent un minimum d'achat pour accepter la carte bancaire classique.

Mais les Français n'ont pas vraiment adopté ce système de paiement surtout car il nécessitait d'être "rechargé", contrairement à une carte bancaire. HSBC, le crédit Mutuel et le crédit Agricole ont donc annoncé aux quelques milliers de Français utilisant Moneo que le service allait fermer et qu'ils pouvaient dès maintenant se faire rembourser le montant qu'ils ont chargé sur la carte.

L'absence d'utilisateurs n'est cependant pas la seule raison de la fermeture de Moneo : le groupe a perdu deux contrats majeurs qui avaient redonné un peu d'espoir à ce système de paiement : le contrat des parcmètres, qui n'est plus actif depuis près de deux ans, et le contrat avec les universités, remporté en 2014 par la BPCE qui va déployer son nouveau système de paiement dans les universités d'ici à 2016.

Qui plus est, le développement du paiement sans contact par carte ou par mobile, qui prend de plus en plus d'ampleur et qui a un palier de 20 euros très similaire au palier de Moneo sans la contrainte du rechargement, a rendu Moneo obsolète. Sa fermeture est donc loin d'être une surprise.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook