Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le premier métro qatarien construit par Thalès et Mitsubishi





Le 23 Février 2015, par

L'appel d'offre s'est terminé le vendredi 19 février 2015 et il voit en grand gagnant français Thalès et le conglomérat Mitsubishi. Les deux groupes, avec d'autres partenaires, vont donc se charger de la construction et de la mise en place du premier métro du Qatar qui sera réalisé à Doha. Première deadline : le mondial de football 2022 pour lequel une partie du métro devrait être prête.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
C'est donc le conglomérat Mitsubishi Heavy Industries (MHI) qui a, au bout de près d'un an de négociation, réussi à remporter ce très gros contrat dont la valeur est estimée à au moins 3 milliards d'euros. Il s'agira de construire le premier métro de Doha, au Qatar, projet prévu entre autres pour la Coupe du Monde de Football 2022 qui se tiendra justement dans le pays.

Avec MHI, ce sera le français Thalès qui sera de la partie dans le consortium. Au programme : 75 rames de trois voitures, les pistes, les gares, tout le système informatique, l'acheminement de l'énergie, les communications... un métro de A à Z en somme.

Thalès, spécialisée dans la sécurité informatique et les communications se chargera justement de cette partie mais également de fournir les systèmes de paiement.

Le grand perdant de cet appel d'offres est, par contre, un autre français : Alstom. Il s'était allié avec Siemens pour y répondre et construire les quelques 241 kilomètres de lignes et 106 stations du métro de Doha mais leur proposition n'aura pas été retenue.

Le métro devrait être prêt pour 2019, tout du moins en grande partie, mais les travaux sont d'ors-et-déjà prévus pour durer jusqu'en 2030 pour la partie non nécessaire lors de la Coupe du Monde de football de 2022. Le consortium de MHI s'occupera également de l'entretien du réseau durant 20 ans après l'achèvement des travaux.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook