Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Les Français continuent d'aimer le Diesel





Le 2 Novembre 2015, par

Le diesel est depuis des années le carburant préféré des Français et il représente 61% du parc automobile hexagonal. Avec le scandale Volkswagen, qui a largement entaché le constructeur allemand et mis sur le devant de la scène le côté polluant et dangereux pour la santé du Diesel, on aurait pu penser que l'avis des Français sur le diesel allait changer. Ce n'est pas le cas.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Alors que Volkswagen souffre du scandale, que les ventes de diesel s'érodent et que le groupe allemand a vu ses ventes chuter de 3% en octobre 2015, un sondage mené par Odoxa pour Le Parisien Aujourd'hui en France nous apprend que la vision que les Français ont du Diesel n'a pas vraiment changé.

Malgré le scandale mondial, 64% des interrogés ont "une bonne image" du carburant incriminé et décrié par les écologistes. Ils considèrent en outre que le diesel est un carburant performant (74%) et "bon marché" (64%). L'argument économique du prix du Diesel à la pompe, inférieur à celui de l'essence, semble donc prendre le dessus sur les questions écologiques et sanitaires.

Mais les Français sont toutefois plus conscients des dangers du Diesel. Ainsi 61% le considèrent polluant et 56% "dangereux pour la santé". Mais malgré tout ils continuent d'aimer ce carburant et pour 61% des Français interrogés les ventes de véhicules à motorisation Diesel ne devraient pas sensiblement baisser à la suite du scandale.

Dans les intentions d'achats de véhicules, par contre, le diesel perd du terrain. Seuls 30% des Français comptent acheter un véhicule Diesel, derrière les motorisations électriques et hybrides (33%) et les motorisations essence (34%).

L'argument du prix, toutefois, ne risque pas de durer longtemps. Le gouvernement a déjà entamé l'homogénéisation de la fiscalité du diesel et de l'essence.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook