Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​LinkedIn se fait racheter cash par Microsoft





Le 13 Juin 2016, par

La stratégie de Microsoft de se diriger essentiellement vers les services aux entreprises, alors que ses smartphones Lumia ont été un échec et que les PC voient leurs ventes chuter, se confirme lundi 13 juin 2016. Dans un post de son blog officiel, la firme de Redmond fondée par Bill Gates a annoncé être parvenue à un accord pour racheter le premier réseau social entre professionnels, LinkedIn.


cc/pixabay
cc/pixabay
Microsoft a mis de gros moyens dans cette opération qui a été une véritable surprise puisqu'aucune rumeur de rachat n'avait filtré dans la presse : pour s'offrir le leader des réseaux sociaux professionnels, le groupe de Redmond va sortir 26,2 milliards de dollars en cash. Une offre 49,5 % supérieure à la valeur de l'entreprise à la fermeture de Wall Street, vendredi 10 juin 2016. Le rachat sera finalisé avant de la fin de l'année 2016 et est un des plus gros rachats de l'histoire du domaine d'Internet.

"L'équipe de LinkedIn a construit une entreprise solide, capable de mettre en contact les professionnels du monde entier" a commenté Satya Nadella, PDG de Microsoft, dans un communiqué de presse. Avec LinkedIn, Microsoft espère donc toucher les professionnels du monde entier et étoffer ses propres produits destinés aux entreprises.

De son côté, pour LinkedIn aussi c'est l'occasion d'étoffer ses offres tout en restant indépendant. Si Microsoft a racheté l'entreprise, elle reste une entité indépendante avec à sa tête son PDG actuel, Jeff Weiner.

LinkedIn peut être un gros levier de croissance pour Microsoft puisque le réseau social compte 433 millions de membres dans le monde et quelques 105 millions qui se connectent tous les jours. Avec un chiffre d'affaires de 3 milliards de dollars par an, essentiellement issu des offres payantes, LinkedIn reste une des entreprises du secteur High-Tech les plus performantes. 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook