Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Livret A : toujours plus de retraits que de dépôts





Le 24 Mars 2015, par

Les mois se suivent et se ressemblent pour le Livret A qui continue d'enregistrer des records de décollecte alors même qu'il était il y a quelques années encore le livret d'épargne préféré des Français. La faute à l'inflation au plus bas qui, en tant que paramètre fondamental du calcul de sa rémunération, entraîne des taux très bas.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Le mois de février 2015 signe le dixième mois consécutif de décollecte du Livret A et ça fera bientôt une année entière que ce livret d'épargne pourtant défiscalisé n'intéresse plus les Français. En cause, son taux de rémunération. Malgré la volonté du gouvernement de le maintenir à 1% contre l'avis de la Banque de France et surtout contre le calcul mathématique de ce taux, les Français continuent de lui préférer des placements plus rentables, Assurances-vie en tête.

En février 2015 les Français ont retiré 970 millions d'euros de plus qu'ils n'ont déposés sur le Livret A. En comptant le mois de janvier 2015 la décollecte atteint 1,83 milliard d'euros auxquels s'ajoutent les 6,13 milliards d'euros de retirés en 2014 lorsque, pour la première fois, la collecte du Livret A a été négative sur un an.

Pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé de maintenir le Livret A intéressant : alors que le calcul mathématique de son taux de rendement basé sur l'inflation devait faire tomber son taux à 0,25% et que la Banque de France estimait nécessaire de le faire baisser à 0,75% au premier février 2015 le gouvernement a décidé de maintenir le taux à 1%, ce qui reste le taux le plus bas jamais enregistré depuis la création du Livret.

Comme son cousin, le livret de développement durable (LDD), également rémunéré à 1%, souffre aussi : 230 millions d'euros y ont été retirés par les épargnants en février 2015, soit 430 millions d'euros depuis le début de l'année.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook