Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Louer son mobilier et son électronique et changer de cadre de vie sans se ruiner





Le 22 Mai 2019, par SeMeubler.com

La tendance se confirme dans tous les domaines de la consommation, la location est perçue comme un moyen écologique et responsable de consommer. Elle permet de changer sans jeter ni se ruiner et le mobilier n’échappe pas à cette tendance. Économie, responsabilité environnementale, les habitudes de consommation changent en profondeur.


Posséder n’est plus perçu comme une nécessité

L’usage du produit s’affirme aujourd’hui comme un élément primordial devant le besoin de posséder (74 % des personnes interrogées selon la dernière étude Opinionway sur le sujet).

La banalisation des biens après des décennies d’innovations à marche forcée n’y est sans doute pas pour rien. Pourquoi posséder sa télévision alors qu’elle est devenue finalement assez semblable chez tous les concurrents tant en termes de prix que de technologie ? La location permet de mettre à jour plus facilement son niveau d’équipement, là où le risque d’obsolescence est grand. La tendance séduit et se renforce pour l’électroménager.

Signe des temps et toujours selon la même étude, la consommation se concentre donc aujourd’hui sur le besoin. Finie l’attractivité du gadget ! On cherche l’utile et le durable (49 % des actes d’achat) et on ne se précipite pas. Nous sommes entrés dans une phase de maturité technologique chez le consommateur, poussée également pas les enjeux de durabilité et d’environnement.

La location permet d’allonger la durée de vie de l’objet en prolongeant amplement sa durée d’utilisation. C’est là un atout très important sur le plan environnemental tant en préservant les ressources initiales nécessaires à la fabrication du bien, qu’en diminuant l’impact de sa destruction. Cet impact environnemental de production des biens de consommation, et notamment de l’équipement électronique, n’est pas clairement identifié. Il est difficile en effet d’avoir des données précises notamment sur le transport et la distribution, or beaucoup de ces biens sont importés. Mais une chose est certaine, prolonger l’usage des biens s’inscrit très clairement dans une démarche de préservation durable de l’environnement.

Pour autant, les désirs de changement existent toujours et sont légitimes. Dans le cas d’une subite frénésie de tout changer, vendre et racheter du mobilier et de l’équipement ménager peut s’avérer dissuasif. La solution de location autorise et simplifie grandement ses envies de décoration. Aujourd’hui, on peut louer des tableaux, des meubles design et à peu près tout en fait. La location est une manière de se détacher de la propriété et de ses contraintes sans se priver du plaisir de vivre bien, en compagnie du beau et du confortable. Une nouvelle liberté.

Bien d’autres facteurs jouent encore en faveur de la location. Comme pour l’automobile, la location de mobilier ou d’électronique ou encore d’électroménager représente également pour certains, un bon moyen de passer à l’épreuve du test ses envies. En quelque sorte il peut s’agir d’effectuer une validation préalable du bien-fondé de l’acte d’achat. Je rêve de tel produit, l’essayer n’est pas forcément pour moi l’approuver dans son aspect autant que dans son usage. Posséder ne rime pas toujours avec l’idée du bonheur, notre époque sort progressivement de ce mirage.

Louer selon les circonstances

La location de mobilier en France s’applique en différentes circonstances. Elle est classique lors d’un évènement. À l’occasion d’une réception familiale ou entre amis, il est déjà répandu de louer un mobilier d’extérieur (le plus souvent). Qu’il s’agisse de profiter de son jardin ou de la joie d’un mariage, on doit adapter la dimension de son équipement en proposant des éléments de confort à ses invités. L’offre est répandue. Le plus souvent les conditions de location sont souples et les éléments mobiliers sont restitués en fin de contrat, le plus simplement du monde.

Dans le même esprit, mais du côté entreprise cette fois, la location est également coutumière pour un séminaire d’entreprise ou tout autre événement professionnel. Le plus souvent, il s’agit d’une journée ou demi-journée. Le mobilier, y compris le vidéoprojecteur, sont restitués à l’issue de l’évènement.

Il faut aussi compter avec des situations précaires.

La mobilité est devenue la règle et c’est là le changement fondamental. Rien à voir avec l’ancrage du passé, la génération actuelle change de villes, de régions, de pays avec une facilité déconcertante. Mais le déménagement coûte cher et comporte des risques.
Meubles abîmés, objets égarés, c’est une contrainte parfois lourde à porter. Pour les étudiants et les personnes en transit, quel intérêt d’acheter des meubles et de l’électroménager ? Non seulement le prix du neuf est élevé, il peut être nécessaire de s’endetter, mais en plus la revente nécessite du temps et n’est pas forcément une bonne affaire. La solution de location permet au passage de se débarrasser de ces inconvénients. S’ajoute à cela le fait que le service après-vente est le plus souvent compris dans le contrat de location et l’on comprendra que cette formule connaisse un succès croissant. L’Observatoire Cetelem indique clairement que très prochainement, c’est près d’un tiers des consommateurs européens qui devraient préférer la location à l’achat.

Louer n’est donc plus tabou ou considéré comme un acte cantonné à l’outillage ou aux travaux saisonniers de jardinage. Des entreprises comme SeMeubler.com proposent des packs qui couvrent l’intégralité de l’intérieur de la maison. Des formules à tous les prix sont disponibles pour des durées allant de 1 à 36 mois. Il est donc aisé d’évaluer son budget et de prendre sa décision en connaissance de cause. Louer un appartement meublé ou non meublé prend également un sens différent avec la variable, aujourd’hui mesurable, du coût de location du mobilier.

Arcticle proposé par : SeMeubler.com
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook