Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Reebok et Adidas bientôt (à nouveau) séparées ?





Le 20 Octobre 2014, par

L’information, non encore confirmée par les principaux intéressés, viendrait du Business Daily. Le journal semble savoir que la marque allemande de vêtements de sport Adidas a été approchée par un consortium de fonds d’investissements intéressé par le rachat de sa filiale Reebok. Une filiale qu’Adidas avait acquise en 2006 et qui n’a, jusque-là, pas donné satisfaction. Adidas pourrait donc bien décider de s’en séparer pour se recentrer sur sa propre image.


EconomieMatin/Shutterstock
EconomieMatin/Shutterstock
En 2006 Adidas faisait un coup d’éclat en rachetant Reebok. A un prix plutôt élevé : 3 milliards d’euros. Mais le groupe allemand avait une idée derrière la tête et surtout un marché bien précis comme objectif : les Etats-Unis. Outre-Atlantique, en effet, Reebok est une marque bien connue, concurrente du géant et leader du marché Nike. Un marché dans lequel Adidas avait du mal à percer.

Huit ans après, les résultats ne sont pas au rendez-vous et le groupe allemand continue de perdre des parts de marché face à son concurrent au nom de déesse grecque. Surtout sur le marché américain, principale cible de Reebok.

Pour cette année 2014 Adidas a même dû revoir à la baisse ses objectifs financiers et table désormais sur un bénéfice de 650 millions d’euros là où les analystes espéraient entre 830 et 930 millions d’euros.

Tous ces paramètres pourraient convaincre Adidas de céder sa filiale au fonds d’investissement hongkongais Jynwel Capital, détenu par le milliardaire Jho Low, qui s’est associé à des fonds des Emirats Arabes pour proposer une offre.

Selon Jho Low, Reebok a un réel potentiel mais qui n’est exploitable qu’en tant que marque propre et non en tant que filiale.

Pourtant, il reste la question du prix. Les intéressés n’auraient offert que 1,7 milliards d’euros a Adidas pour sa filiale, soit légèrement plus que la moitié du prix déboursé en 2006 par le groupe allemand. Un écart qui pourrait bien rendre Adidas réticente à la vente.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook