Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​SMIC : la revalorisation ne sera que de 0,55% au 1er janvier 2016





Le 4 Décembre 2015, par

Les salariés gagnant le SMIC en France, soit 11,1% du total (1,7 million de personnes), ne vont encore une fois pas avoir de "coup de pouce" de la part du gouvernement. Ce dernier, selon les informations du journal Les Echos, aurait en effet l'intention de suivre les recommandations du comité spécial chargé d'émettre un avis consultatif sur la question. La décision finale sera toutefois rendue publique après les élections régionales.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
C'était dans l'air et ça ne surprend au final que peu de gens : le gouvernement ne va pas donner un "coup de pouce" au SMIC. La dernière fois que le salaire minimum avait reçu ce type de coup de pouce c'était en juillet 2012, après l'élection de François Hollande au pouvoir. Mais depuis la crise s'est enlisée et la situation de l'économie française ne s'est pas améliorée.

Le comité consultatif a donc estimé que ce n'était pas nécessaire de procéder, au 1er janvier 2016, à une augmentation du SMIC supérieure à ce que veut le calcul mathématique. Un coup de pouce provoquerait en effet des tensions et un malaise auprès des entreprises, alors même que le marché de l'emploi est en berne et que la croissance tarde à se montrer.

La revalorisation du salaire minimum au premier janvier 2016 sera donc de 0,55%. C'est moins que la revalorisation survenue au 1er janvier 2015 qui avait alors été de 0,8%. Au final, donc, le SMIC n'augmente que de très peu.

Le SMIC horaire brut passe donc de 9,61 euros à 9,67 euros et le SMIC mensuel sera, à partir du 1er janvier 2016, de 1 466 euros.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook